CR Randos et Sorties

Samedi plutôt frisquet...

Ce samedi aprés midi, une température de 4°C et un léger vent du nord n'ont pas découragés la bonne douzaine de cyclos qui se sont répartis en 3 groupes pour rouler sur des parcours sans difficultés majeures. Le président, non partant, était néanmoins présent au départ et a pu vérifier l'état du peloton et des montures.


Le club à la Randocolline ...

       Un temps plus que printanier, un parcours bien tracé pour un début de saison, la quinzaine de cyclos Portois n'a pas eu à regretter sa participation à cette Randocolline du CCRP.

        Aprés quelques raidards sympatiques sur le début de parcours et une nostalgie de folles soirées passées pour Gilles à Chavannes, nous retrouvons Eric et sa garde rapprochée le temps d'une photo, le ravitaillement d'Arthemonay est ensuite le bienvenu. Se sont succédés, par la suite, le long faux plat montant du Chalon où nous quittons Jean Marie, la descente sur St Bonnet de Valclérieux et l'ultime montée du col de la Madeleine.

        Sur la ligne de crêtes, en récompense des efforts fournis, c'est un magnifique panorama qui nous est proposé sur la basse vallée de l'Isére et surtout le vercors ensoleillé et fraîchement enneigé. Cette vue nous est offerte tout le long de la descente en traversant les terres des aïeux de Jean Marc, et à l'arrivée, le club organisateur avait bien fait les choses en proposant de fêter la St Patrick avec une bonne cervoise fraîche, ce qui fut fait avec modération, bien évidemment!

            

La rando du Pas de Lauzun

             Quelques précurseurs venus de Portes en vélo devaient être déjà loin devant quand, après avoir attendu jusqu'à 13h des retardataires que l'on ne verra pas, on décide de partir ...Il y avait donc Georges, Jacquot, Christian, Gérard, Gilles et Pierrot, l'un était aphone, certains sortaient d'une longue hibernation et d'autres, pas encore partis, étaient déjà pressés de rentrer, bref un beau groupe hétéroclite !
             A peine 6 Km au compteur et nous sommes déjà dans la courte mais rude montée de Divajeu où certains sont tout à gauche, la descente des ''cochons'' qui suit permet de se refaire rapidement une santé.
             Dans la montée du Devés, les jambes tournent mieux et au sommet de Tartaiguille, le cheminot du groupe, nostalgique, croit entendre quelques TGV qui passent juste en dessous dans le tunnel. Aprés la longue descente sur Marsanne, nous voici dans la plaine de la Valdaine où un fort vent du Nord latéral nous oblige à une certaine vigilance pour maîtriser nos trajectoires. 
          A Charols, c'est la pause ravito mais également l'endroit où le groupe se disloque: larmes à l'oeil, embrassades, promesses de se revoir rapidement, mais la séparation est actée: Gilles et Pierrot continuent sur le 90 Km, les autres raccourcissent via le 75 Km. 
          Dans la montée vers Eyzahut, un vélo couché nous rattrape et nous palabrons un temps avec le pédaleur allongé sur le théme de la taille des amandiers en Drôme provencale. Aprés avoir assimilé ce magistral cours, une surprise nous attend au sommet avec un second ravito non prévu où les carreaux de chocolat fondent sous le chaud soleil. A Pont de Barret, débute le long col du Pascalin avec son palier trompeur mais qui permet de bien récupérer. Descente et remontée face au vent jusqu'à Saou où la terrasse du bistrot ''l'oiseau sur sa branche'' est noire de monde. Pour nous, ce sera simplement le plein d'eau du bidon à la fontaine...
           Nous pénétrons alors dans le remarquable synclinal de Saou et tentons d'en sortir dans la fraicheur ombragée du pas de Lauzun dont le dernier kilométre piqua un tantinet nos jambes chargées par 1500m de dénivelé cumulé. 
       Une fois au sommet, nous n'avions alors qu'à nous laisser glisser jusqu'au final et à remercier les organisateurs crestois d'avoir prévu un temps carrément estival...
         Au fil des conversations, nous apprenions que notre vétéran Eric avait une nouvelle coupe à placer sur ses étagères ! Respect !

Les Cyclos Portois à Saint Barth pour la première du printemps…

           Après deux reports pour cause de météo hostile, c’est par un temps agréable quoique un peu frais, léger mistral oblige, qu’une quinzaine de Cyclotouristes Portois sont partis mercredi, vers 9 heures, pour la première sortie printanière à la journée vers la Drôme des collines.
           Déplacement en ligne avec relais pour commencer ce début de randonnée plein nord. Au bout de 2 heures, une pause s’impose et ce fut  un café apprécié dans ce Mercurol accueillant.
        Le groupe repris sa progression dans la campagne verdoyante avec vue sur l’A7 et vers midi
St Barth (- élémy de Vals !) fut atteint pour un bel arrêt restauration. Nos cyclos gourmands ayant eu grand faim, l’arrêt fut un peu plus long que prévu.
         Le retour fut entrepris via St Vallier, puis sur
la Via Rhona à bonne allure (merci le vent dans le dos !) avec un chaud soleil. Puis après un petit détour par Larnage (merci Jean Pierre) et les Chassis, arrivée sans encombre et avec le sourire vers 17 heures à Portes lès Valence.
         Une première sortie à la journée réussie qui entraine déjà la prochaine en avril (reconnaissance du grand circuit de
la Randonnée Fleurie). Venez nombreux… 

Plus d'images...

Jean Marie G.

Les Cyclos Portois à la Rando des Violettes…

              Il faisait 5°C au rassemblement matinal  pour se rendre à vélo à la Rando des Violettes de nos amis Bourcains. Certains téméraires regrettaient d'avoir opté pour le cuissard court, d'autant plus que le vent du Nord semblait se lever... 

          A la halle des trois sources, nous retrouvons quelques équipiers supplémentaires et après avoir pris une collation de départ nous nous essaimons sur un parcours qui nous réserva quelques surprises. En effet, quelques raidards, bien prononcés pour certains, se sont alternés tout au long d'un parcours que nous classerons de....tonique! (le sommet de la montée du Mont froid étant le point culminant du périple). Heureusement, le ravitaillo villageois de St Bardoux et celui, plus champêtre, des Erriens offrirent quelques calories bien nécessaires aux participants.

      Côté tourisme, comme à l'accoutumé, nous avons apprécié les paysages tout en rondeur et douceur de la Drôme des collines, quelques primevéres tardives nous accompagnant le long du trajet.

          A l'arrivée, notre association était doublement récompensée par la coupe du club le plus nombreux et par notre doyen Eric qui repartait avec un nouvel accessit.

         A noter l'organisation rodée et sans faille du club organisateur.

En savoir plus...


Sortie à Ardoix

Ardoix 2019

        Pour la sortie à la journée du mois de Mai, l'ami Jean Pierre avait concocté un parcours qui nous a emmenés dans le nord Ardèche. Pas de difficulté majeure dans ce périple mais la présence d'un vent du Nord toujours tenace qui nous a fait garder les roues des plus costauds!

       Après avoir comptabilisé 16 coursiers composant le groupe de participants, nous voilà partis à travers la plaine Valentinoise. De vire-vire en vire-vire, nous totalisons déjà 40 Km au compteur lorsque nous arrivons sur les quais de Tain dans les effluves de chocolat de Valrhona... 

        Remontée tranquille par la ViaRhôna jusqu'à St Vallier puis les jambes de certains se dérouillent enfin avec la remontée de la vallée vers Ardoix. Montée où nous retrouvons d'ailleurs Eric, Robert et Bernard qui avaient choisi un parcours plus direct. Bravo pour le timing!

        Pause déjeuner pour tout le monde à Ardoix où un étourdi laisse une ardoi...se ! Le jeu de mot est facile mais l'affaire est véridique, nous tairons le nom de l'aigrefin pour l'instant, celui-ci ayant promis de régulariser ses dettes aussitôt rentré...

        Après le café, le col du Juvenet nous propose une bonne remise en jambes pour retrouver Saint Félicien où certains reviendront pour le départ de leur Ardéchoise. Le retour sur Tournon et Valence via la ViaRhôna se déroule à vive allure avec le mistral devenu enfin notre allié.

        Bilan de la journée: aucune crevaison, 156 Km pour les portois, plus pour d'autres, 1300m de D+ quand même et .....une ardoise!


Quelques images de la journée...

        

Randonnée de la Roanne...

.....ce jeudi 30 Mai, avec de beaux paysages du Diois pour les nombreux portois qui se sont répartis sur les différents parcours. Un copieux ravitallement au col de Lescou a permis de vaincre les petites rafales de vent du Nord pour le retour, à la fin duquel une coupe de plus attendait l'ami Eric ! ....quelques clichés...


Une sortie parmi d'autres...

       Ce mercredi matin, tandis que certains avaient choisi l'option Ardéche, c'est huit cyclos en forme et de bonne humeur qui ont accompagné Jean Pierre dans sa reconnaissance du parcours à la journée de mercredi prochain.
       Partant face au vent du midi qui se levait, le groupetto a cheminé via Autichamp, Saou, Francillon où une pause fraicheur (ci-contre) fut nécessaire. La montée du Pascalin a calmé quelques ardeurs et au sommet, on laisse Jean Pierre a ses chéres études d'itinéraires, nous découvrirons la fin du parcours mercredi prochain.... Nous decendons alors via Pont de Barret, Manas, Cléon, le Devés et Grane où une ultime recharge des bidons nous permit de rentrer, avec l'aide du vent, à belle allure et à temps pour le déjeuner.

Rencontre insolite...

       Pour ceux qui avaient pris l'option Ardéche ce mercredi, une belle rencontre avec un marcheur avec ses deux chiens et ....un âne!
            Le but avoué de cette quadrette hétéroclite est d'atteindre Carcassonne et ses remparts ...

Dieulefit par une belle journée de juin...


          Ambiance fraiche mais ciel dégagé en ce mercredi de juin pour la sortie à la journée mensuelle …mais est-ce le fait d’être partis à 13 qui a porté la guigne au groupe avec  4 crevaisons simultanées  à peine la sortie sud de Portes franchie ? Merci aux minis éclats de verre, souvenir d’une dive bouteille, qui eurent raison de nos faibles pneumatiques !
       Deux réparations sur place et un petit détour par leur domicile pour Jean Paul et Jean Marie…Jean Paul rattrapant le groupe principal  et Jean Marie repartant en solo jusqu’à la jonction vers Saou avec Eric notre doyen…
       Parcours vallonné, éclectique et sans soucis pour 11 d’entre nous sous la direction de Maitre Jean Pierre via les cols de Pascalin,  de Vesc et Serre de Turc pour une arrivée  à Midi où ils retrouvèrent Eric et Jean Marie… Pique nique sur les allées sud ouest de Dieulefit et place de l’église un café offert gracieusement par le club représenté par Marie Christine, notre vaillante trésorière.
       Retour par Sauzet pour Eric et Gérard, le restant escaladant le col de Pertuis. Descente sur Rochebaudin et direction le col Devès qui fut franchi  tranquillement. Surprise avec la rencontre inattendue de Christian M. le solitaire, puis un peu plus loin de Jacques J. (enfin réveillé?) en ce bel après midi. Le groupe continua son retour avant le final classique vers Portes via Allex, avec un ultime regroupement vers les Pécollets.
      Après environ 140 km et 1800m de dénivelé, ce fut l’arrivée au port vers 16 h30.

Jean Marie G.

Sortie au Gerbier de Jonc...

      Dans le cadre de la sortie mensuelle à la journée une douzaine de cyclos et cyclotes du club se sont rendus jusqu'aux sources de la Loire au pied du Gerbier de Jonc.
      La remontée de la vallée de l'Eyrieux, puis la grimpée du col de Mézilhac et enfin la traversée de Lachamp Raphael leur ont permis d'atteindre le pied du Gerbier à l'heure de déjeuner.
     Aprés la pause, des travaux de gravillonnage sur l'itinéraire prévu ont imposé un retour via St Martial, Arcens et St Martin de Valamas pour retrouver à nouveau la vallée de l'Eyrieux.
      C'est vers 18h et aprés 175 Km et quelques 1750m de D+ que les membres du groupe du jour retrouvérent le clocher de leur village, un peu fourbus quand même...

Crevaisons et chat noir...

        C'est au nombre de huit qu'un groupe de cyclos motivés partit ce samedi matin avec l'objectif d'atteindre Vernoux via la vallée de la Duniére.
        Aux Petits Robins après avoir évité les arrosages débordant allégrement sur la chaussée, une crevaison de la roue arrière affecta un coursier. Néanmoins, la diligence des mécanos du groupe minimisa cet incident de parcours et permit une reprise rapide de l'activité. Hélas, trois kilomètres plus loin, le même pneu fut à nouveau affecté d'une perte de pression obligeant une nouvelle intervention de l'équipe d'astreinte. Après vérification du fond de jante et du pneu, une nouvelle chambre à air fut montée et le groupe put repartir avec l'espoir d'avoir laissé la guigne en route...
       Mais après avoir traversé le Rhône et s'être engagé sur la Dolce Via, c'est encore le même pneu qui, pour la troisième fois, faisait des siennes !
     Sur le champ, une réunion de crise fut rapidement organisée avec, en finalité, une prise de décisions drastiques : le cyclo concerné par ces crevaisons multiples sera abandonné avec un bidon d'eau claire et une chambre à air neuve, tout en étant accompagné par un coursier volontaire qui aura pour consigne de ramener, si possible, le malchanceux et sa monture à la maison.
      Rassurés et convaincus d'avoir écarté le chat noir du groupe, les six cyclos restants repartirent le cœur léger mais à vive allure pour tenter de respecter le parcours et l'horaire prévus.
     Mais il était écrit que ce samedi matin serait en fait un ''black saturday''! 
    En effet, à nouveau, une lente mais sournoise fuite affecta le pneumatique arrière d'un vélo du groupe rescapé. Il s'en suit des discussions animées avec les maintenanciers qui argumentèrent une soudaine envie de se soulager pour éviter une quatrième intervention non prévue dans leurs contrats. Après moults avatars, notamment de pompes à air, le destrier fut quand même remis en état pour permettre au groupe de poursuivre le programme matinal.
    Chat échaudé craint l'eau chaude.... le moral et surtout l'horaire en avaient quand même pris un coup !
    A Saint Fortunat, une pause-café s'imposait pour faire le point. Il n'y avait pas de quoi fouetter un chat puisque de chat...il n'y avait pas ! Mais la lecture du marc de café au fond des tasses ne permit pas de se rassurer sur la suite des événements et la moyenne réalisée (32Km en 2h30!) suffit à entériner le retour à la maison sans regret.
    De retour à Portes, certains prolongèrent leurs itinéraires pour tenter de réaliser leur contrat prévu, d'autres planifièrent un apéro réparateur, tandis que d'autres allèrent prendre la douche et s'acquitter de tâches ménagères à la grande joie de leurs épouses...